Notre vie en nouvelle zélande

Notre vie en nouvelle zélande

Lire l'article

Un match inoubliable…

( toujours avec un clavier anglais donc desole pour l’absence d’accent et autres fautes de frappe)

Par moment durant la saison quelques arbitres sont selectionnes pour participer a des echanges avec d’autres regions… L’an passé, j’ai eu l’occasion de partir a New Plymouth et cette saison, le comite du North Harbour m’a choisi une nouvelle fois pour les representer dans un autre comite, celui de la ville de Gisborne.  Tout d’abord, premier honneur celui d’avoir ete “elu” pour partir en echange. Ensuite, cet echange etait aussi un moyen de me tester car la region de Gisborne est reputee pour pratiquer un rugby assez rude, d’ailleur tous les arbitres du Super 14 sont venus arbitrer ici dans leur carriere et on raconte partout que si tu ressors vivant de ton premier match la bas, alors tu peux arbitrer n’importe ou… Bref, je prends l’avion a Auckland le vendredi après midi. Deja premiere surprise pour moi, je voyage dans un Beech 1900D, un petit bi moteurs a helices de 19 passagers maximum… Etant tres interesse pour passer mon brevet de pilote, j’etais ravi car on peut voir toutes les manoeuvres des pilotes durant le vol. Ne volant pas tres haut, j’ai pu egalement decouvrir la NZ vue du ciel.

Arrivee a Gisborne, ville de 35000 habitants ou un certain Capitaine anglais, James Cook est venu poser son pied sur la plage en 1769…

Je suis heberge dans un tres bon petit hotel au bord de la plage et qui est  tenu par un des arbitres de Gisborne.

Le vendredi soir je suis juge de touche pour un match de niveau “premier” (le plus haut niveau amateur en NZ et niveau auquel je suis habitué a etre arbitre de champ) le match se passe de nuit avec un eclairage moyen sous une averse avec 30 personnes dans les tribunes… Le soir, je suis recu par les arbitres du comite, petit discours de bienvenue et echange de cadeaux (j’etais parti avec cravates et pin’s du North Harbour). La aussi les reactions sont etranges lorsque l’on evoque mon match du lendemain… Les deux equipes ne sont composees que de Maoris qui ont leur propre rugby…

Le samedi matin, petite promenade en ville, Gisborne petite ville tres (tres) calme puis vers 11h un de mes juges de touche vient me chercher et nous partons pour Tolaga Bay (Hauiti en Maori) a 53 km au nord. Petite ville dont la rue principale ne comprend que 3 commerces…et les 3 identiques, que des petits super marche…A noter que l’on a mis 45 minutes pour faire les 3 derniers km, la voiture de mon collegue etant capricieuse…

Le terrain : situe au bord de l’ocean, le cadre est magnifique mais….la “pelouse” est plutot composee de mauvaises herbes, les lignes sont tracees en noir et les poteaux du terrain annexe sont fait de grandes branches d’arbre et au sommet…quelques feuilles encore presentes…

Je demande mon vestiaire, les dirigeants (en train de melanger des algues dans une grosse marmite avec un bout de bois dont l’ecorce est encore presente) rigolent et m’expliquent que je dois me changer avec une des deux equipes… je choisi donc un vestiaire encore vide, il est petit, tres petit avec seulement deux douches…j’opte donc pour  me changer dans leur club house et de laisser mon sac dans la voiture de mon collegue.

Le coup d’envoi est prevu a 14h30, a 14h00, petite visite dans les vestiaires, l’equipe locale est bien la (mais incomplete) alors que les visiteurs sont toujours absents…

14h15, tout le monde est la, petite discussion avec les capitaines et 15 minutes plus tard “kick off”…

Les15 premieres minutes vont etre un test pour moi, en effet, tous ces Maoris tatoues pour la plus part de la tete aux pieds, ont du mal a accepter qu’un “frenchy” vienne faire la loi chez eux…et puis finalement, voyant que mon arbitrage etait plutot juste et coherent, les deux equipes se sont mises a pratiquer un beau rugby, rude, tres rude. Durant la rencontre je m’apercois que le terrain est entoure par les voitures des supporters assis sur le toit ou le capot. Toutes les voitures sont cote a cote, ne laissant aucun espace vide. Au total, environ 200 personnes sont la. Tous sont Maoris et ont une canettes dans la main…s’ils ne l’ont, c’est qu’elle doit etre posee pas bien loin et que la personne doit se servir de ses deux mains pour allumer son petard… J’evitais de rester en debut d’alignement lors des touches afin de ne pas etre stone par la fumee… Certains supporters chasseurs sont la, toujours en trailli, les sangliers sangles sur le toit de leur pick up…Une bande d’une dizaine supporters ado est meme la….en France ils seraient tous en scooters ou 103SP (Pour ceux qui se souviennent de cet outil indispensable pour draguer a l’epoque) mais ici, ils sont tous a cheval!!! Bref un tableau inoubliable…

Fin du match, impeccable, j’ai reussi le test, tous les joueurs me saluent et me felicitent, les supporters egalement, enfin ceux qui tiennent encore sur leur jambes …

Pour la douche, il faut donc que je choisisse un des deux vestiaires, je vais dans celui de l’equipe locale, musique Maori, au moins 10 pack de bieres au milieu et bien 5 ou 6 petards qui tournent le ton est donne…il y a donc 22 joueurs, plus le staff, deux douches dont une qui ne marche pas….mais bon les joueurs restent respectueux et me laissent me doucher en premier. Alors que le temps etait reste beau durant le match, une averse s’abat sur la ville et une bonne dizaine de supporters s’invitent en plus dans le vestiaire… Une veritable aventure, seulement pour une douche…

Enfin la reception: le club house est grand et bien decore par de nombreux trophees et les photos des quelques All Blacks ayant debutes ici, beaucoup dans l’equipe des All Blacks Maoris… Les algues mélangees au bout de bois sont la…dans nos assiettes, les supporters sont la aussi, toujours de plus en plus saoules a venir me serrer la main et me feliciter. Puis on passe au discours d’apres match.Le president du club, semble parler de moi…en bien.Je dis semble car le discours est en Maori.Il se dirige vers moi et me fais un baiser maori (front contre front, nez contre nez) ce qui confirme ce que je pensais, il est content de l’arbitrage aujourd’hui, d’ailleur mes juges de touche sont surpris de ce baiser reserve entre Maori et surtout de la part de ce president repute tres rude… Ensuite les capitaines viennent glisser leur mot, tout ceci est habituel après un match de rugby en NZ et je sais que je vais devoir dire mon mot pour conclure mais je ne me fais aucun souci, tous les discours se font dans un brouhaha et personne ne semble ecouter… Mais quand la parole est donnee a l’arbitre…un grand silence se fait et tous les yeux se tournent vers moi…un traducteur arrive, pour traduire en Maori bien sur, puisque depuis un an a present je fais mes petits speeches en anglais of course. Tout le monde ecoute, je conclus en leur disant que je suis tres fier et tres honore de les avoir arbitre aujourd’hui, tout le monde applaudit puis un supporter s’approche de moi et commence a me chanter une chanson en Maori reprise en coeur par tout le monde…je les remercie en souhaitant au fond de moi que le titre de la chanson n’etait pas : “rentre chez toi etranger” ou quelque chose dans le genre…

Le soir, retour a Gisborne avec un autre collegue venu d’un autre match (la voiture de mon assistant etant defectueuse), le president des arbitres me recoit dans le local des arbitres et me remet un cheque pour mon match de l’apres midi, somme que je rends tout de suite a mon chauffeur. Bref, pas de discours cette fois, juste une biere (enfin limonade pour moi, et oui je ne bois toujours pas d’alcool) dans un pub devant un match du Super 14 et c’est parti pour une soiree de grands debats rugbystiques mais beaucoup de questions sur la facon dont se deroule une rencontre en France.

Le lendemain matin, je m’accorde une petite marche sur la plage, je revois mon match et tente de trouver une solution pour corriger mes erreurs. Dommage, c’est un des rares matches que je n’aurais pas sur video celui la…

A 10h00, on me conduit a l’aeroport, le pluie est toujours la, et l’avion (le meme qu’a l’aller) est bien secoue… les turbulences seront plus fortes encore a notre arrivee a Auckland….

Ce week end et ce match resteront une belle experience de rugby.


03/05/2009
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres