Notre vie en nouvelle zélande

Notre vie en nouvelle zélande

La France vue par les NZ d'après Ludi

 

Condensé de diverses conversations avec les néo z : la Françe vue d'ici.



Bon, voilà, cela fait 4 mois maintenant que nous sommes là et nous avons, bien entendu, eu à plusieurs reprises l'occasion de nous présenter et d'annoncer notre nationalité.


La première réaction des néo z est souvent très sympatique. Les yeux grands ouverts, le sourire aux lèvres « Ho ! You are French ! ».


Automatiquement au sein des personnes agées que j'ai eu l'occasion de rencontrer à leur domicile lorsque j'étais cleaner, la réaction était : « je parle un petit peu français ». C'était dit avec un si agréable accent qu'à chaque fois ça me faisait fondre. Mais bien souvent, leur français s'arrêtait là....


Au magasin, certains prennent plaisir à chanter « non, rien de rien » (et c'est bien entendu tout ce qu'ils connaissent de la fameuse chanson), ou bien à dire « bonjour » et « merci beaucoup ».


Mis à part cela, lorsque l'on prend le temps de discuter (en anglais bien sur) de la France, bien évidemment on nous cite LA tour Eiffel, et nous parlons de Paris. On nous demande si nous y sommes déjà allés... Bien sur qu'on y est déjà allé ! J'ai même un frère qui y habite pas loin, et nous y avons des amis aussi !!! Et Julien, qui est arbitre de rugby, y a déjà arbitré ! Oui oui !!! Véridique !!!


Paris, ça plait beaucoup. Une ancienne collègue aimerait y aller pour y acheter des sacs Louis Vuitton... Le côté mode, « fashion », les parfum de créateurs et produits de beauté plaisent beaucoup, et il n'est pas rare de voir des objets de déco de salle de bain ou dans les chambres, avec écrit en bon français (avec des pleins et des déliés bien sur) « savon », « bain », etc... Ils adorent ça !


Une fois que l'on a assez parlé de Paris, vient le moment de parler culinaire. Julien, en bon vieux bourguignon qui se respecte, est le parfait exemple du français auquel ils s'attendent de voir : un mangeur d'escargots. Quant à moi, je prends plaisir à leur expliquer que je ne suis pas comme la majorité des français, je n'aime ni escargots, et ne rafolle pas tant que ça des cuisses de grenouille. Ca les déçoivent, ils preferent les mangeurs d'escargot. « Quel goût ça a ? », « comment ça se cuisine ? »... « Avec beaucoup de beurre, de l'ail et des herbes, c'est très gras, et ça croque sous les dents, ce n'est pas très agréable »....Désolée, je ne suis pas fan de ces petites bêtes, je ne leur en ai jamais fait l'éloge. J'espere ne pas vous décevoir... « Quelle spécialité (au singulier) avez vous en France ? » Oulàlà !! C'est cela qui est extra en France, c'est qu'il y a plein de spécialités ! Chaque région a la sienne, on peut organiser plein de voyages dans son propre pays et découvrir à chaque fois quelque chose ! C'est génial ! Cependant, je leur avoue avoir un petit faible pour nos gâteaux aux chocolats, notre cassoulet, choucroute et nos fromages. En bonne française, et vivant avec un bourguignon, je me dois de citer nos plus bons vins et bave d'envie rien de leur parler de tout cela.


Une fois, la femme d'un ami arbitre m'a parlé des voyages qu'ils avaient fait, elle et son mari, il y a quelques années en France. Ils ont notament loué une peniche et ont navigué quelques jours sur le canal de Bourgogne. Lorsque nous en sommes arrivés à parler cuisine, elle m'avoue, très génée, avoir déjà eu l'occasion de manger quelque chose de pas très bon en France... « Comment est-ce possible ? En êtes vous sure ? En France ? »... Elle commence à me décrire la chose comme étant rond, une sorte de saucisse. Tout de suite, je pense en mon fort interieur qu'il est impossible qu'en France on puisse trouver une saucisse pas digne de ce nom... Elle continue sa description, et me parle de la consistance, comme étant bizarre, une sorte de saucisse faite d'un tas de morceaux de viandes non compactés entre eux... J'avoue que je ne voyais pas trop de quoi elle parlait, quand soudain elle me décrivit une ordeur fort désagréable. J'ai eu un déclic : la pauvre, elle avait gouté à une andouillette ! Je compatis et lui presenta toutes mes excuses. Je n'aime pas les andouillettes.



La Tour Eiffel, la mode et la cuisine française, même s'ils restent les principaux éléments d'attraction, et donc principaux sujets de conversation, n'en sont pas pour autant unique sujet de conversation. Les dialogues quittent parfois nos cuisines pour glisser lentement vers nos salons, et s'intéressent au 7ème art en France...


J'ai déjà eu l'occasion d'entendre parler de l'humour français... Il paraît qu'il est très fin.... Que l'on fait de très bons films, très rigolos.... C'est en discutant dans le sauna de la salle de sport que j'ai découvert que les films français plaisent aussi ici. Une dame me disait cela, et enchaine aussitôt sur un « acteur français.... très connu... très rigolo... vous savez, celui qui a un gros nez... » Oulala, Gérard Depardieu ! Je vous laisse faire le lien entre l'humour français et Depardieu... Faites le calcul et imaginez le résultat... Cependant, qu'une femme ici ait vu un film tel que « La Chévre », « Les Compères » ou « Le Dîner de Cons » me fait sourire et je trouve cette idée agréable de la savoir séduite par ce genre de film.


Côté show biz, on m'a également parlé d' Alain Delon. Un vieux koreen qui travaillait avec moi lorsque je nettoyais les maisons prenait plaisir à se comparer à lui. Il était fan d'Enrico Macias... Tout est dit.


Enfin, la dernière référence à la culture française à laquelle j'ai eu droit, et qui reste la plus insolite selon moi, est celle faite à ... Richelieu ! Et oui... Savez vous qu'à plus de 20 000 km de vous vit au moins une personne en admiration devant Richelieu, et qui en connait certainement plus que nous tous réunis sur cet homme... Lorsqu'il me branchait sur ce sujet, je trouvais une excuse pour m'éclipser... Je n'ai jamais été forte en histoire ! De plus en anglais.... Je vous laisse imaginer le massacre !


En guise de conclusion, lorsque vous viendrez nous voir, si vous voudrez être corrects, parlez de la Tour Eiffel, enviés, emportez un sac Chanel, respectés, un livre de cuisine et une bonne bouteille de vin, observés, mangez des escargots, humoristiques, révisez votre « coup de boule à la Depardieu », quant à Richelieu, je vous mets au défi d'en parler en anglais !








13/08/2008
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres